Hephaistos | Titans Grecs

Hephaistos | Titans Grecs

Hephaistos | Titans Grecs

Hephaistos correspond à Vulcain pour les Romains. Ce dieu est présenté comme un forgeron, généralement éclopé. En effet, le mythe relate que sa mère le trouvait répugnant et le jeta en bas du mont Olympe. Pour les Grecs, il représente la divinité du feu et de la forge. Plusieurs sources estiment que le dieu suprême, Zeus est son père. D’autres relatent que Héré a donné naissance à Hephaistos seule.

Un dieu de la forge toujours représenté avec sa claudiquation

Le Parthénon, sur à Athènes, représente Hephaistos affublé d'une béquille. Une béquille figure parmi les objets attribués à Hephaistos, tout comme l’âne, le bouton d’or et l’enclume. Le poète Homère le nommait notamment "L'illustre Boiteux".

Dans la Grèce antique, des festivités étaient totalement dédiées à Hephaistos, les Héphaïsties. Dans sa cité de résidence, qui fut peuplée jusqu’au VIe siècle avant JC, on allumait tous les ans un feu nouveau avant de le distribuer aux artisans. Ce dieu n'est que rarement évoqué, en dépit du rôle du travail du feu dans l'Antiquité. La Sicile fête Hephaistos, comme plus généralement L'Italie du sud. Là, on lui prête d'ailleurs des miracles.

Hephaistos a en particulier élaboré le sceptre de Pélos et le palais d'Aphrodite. L'enclume et le marteau constituent les symboles de ce dieu. Les cyclopes secondaient l'artisan dans sa tâche. Hephaistos est raconté comme un artisan extraordinaire, confectionnant des palais, des trônes ou des bijoux pour les grands héros de la mythologie hellénique.

L’époux d'une Charite ou d'Aphrodite

Les différents récits ne livrent par la même version au sujet du mariage et de la descendance d’Hephaistos. Dans tous les cas, ce dieu claudiquant est associé à une femme symbole de perfection physique. Hephaistos fut l’époux de Charis, l'une des Charites, d'après "L’Iliade". Il épousa Aphrodite, la déesse de l’amour et de la sexualité selon l'épopée grecque "L'Odyssée".

Articles